Au niveau de la santé, nous souhaitons nous impliquer afin d’accroître les sphères de compétences des pays d’Afrique qui ont eu à lutter contre la résurgence de certaines maladies comme le virus Ébola, par exemple. Il faut continuer d’investir dans les technologies et les ressources humaines qui ont permis au Libéria, la Sierra Leone et la Guinée de développer, au cours des dernières années, « l’expertise la plus pointue en matière de lutte contre Ébola » selon l’OMS.